Quand faut-il arrêter d’emmailloter votre bébé ?

Par Maman Laurence, le 2 septembre 2020, mis à jour le 13 novembre 2020

Vous ne savez pas quand arrêter d’emmailloter votre bébé ?

Depuis des siècles, les mères et les pères emmaillotent leurs bébés. Pourquoi ? Parce que c’est très efficace pour calmer les bébés et les aider à mieux dormir. Grâce à la recherche médicale moderne, nous comprenons maintenant à quel point c’est important.

Les pleurs des nourrissons et l’épuisement des parents déclenchent souvent un stress conjugal, des mauvais traitements infligés aux enfants, une dépression post-partum, la mort des nourrissons (due à des pratiques de sommeil dangereuses), des difficultés d’allaitement, des accidents de voiture, l’obésité maternelle… Des études montrent même que l’amélioration du sommeil d’un bébé réduit considérablement le risque d’obésité dans les premières années. Il s’avère donc que l’emmaillotage , avec sa capacité à réduire l’agitation et à stimuler le sommeil – est un outil essentiel pour améliorer la santé de toute la famille !

​Quand cesser d’emmailloter ?

La réponse courte : L’emmaillotement doit cesser lorsque votre bébé peut rouler. Cela peut se produire dès l’âge de deux mois.

La réponse la plus longue : L’emmaillotement permet en fait d’éviter de se rouler sur le ventre (un facteur de risque du MSN) et donc de ne pas mourrir prématurément. La bonne nouvelle, c’est qu’il existe un nouveau type de lit pour bébé avec emmaillotage intégré qui empêche de se rouler, appelé SNOO Smart Sleeper. Cette nouvelle technologie permet d’emmailloter en toute sécurité jusqu’à 6 mois.

​Combien de temps et quand faut-il emmailloter un bébé ?

La popularité de l’emmaillotage a augmenté au cours des 15 dernières années, tout comme les inquiétudes et les controverses autour de cette ancienne pratique. Certains médecins conseillent maintenant aux parents d’arrêter d’emmailloter à 2 mois, de peur qu’un bébé ne roule sur le ventre… et n’ait pas les mains libres pour pousser vers le haut et libérer son visage pour respirer. Même la prestigieuse American Academy of Pediatrics (AAP) a annoncé que les parents devraient sevrer l’emmaillotage lorsque les bébés commencent à rouler (ce qui peut arriver dès 2 ou 3 mois).

Cela semble logique, mais c’est là que cela devient confus : L’AAP recommande également que les bébés ne dorment que sur le dos pendant les 6 premiers mois et qu’ils ne dorment pas dans le lit des parents pendant la première année. C’est intéressant parce que l’emmaillotement rend plus difficile pour un bébé de se rouler sur le côté ou sur le ventre, et il a été démontré que cela diminue la tentation des parents de partager le lit. Ainsi, lorsque l’emmaillotage s’arrête prématurément, il devient plus difficile de respecter ces directives.

Que faire donc ?

​Comment et quand sevrer l’emmaillotage ?

Les nourrissons sont plus heureux – et dorment mieux – lorsque nous “recréons” l’utérus (par des emmaillotements, des bruits blancs et des bercements apaisants) pendant les 3-4 mois qui suivent l’accouchement. Ils profitent grandement de ce qu’on appelle le 4e trimestre.

En général, les bébés se portent mieux lorsque l’emmaillotage dure 4-5 mois. Ensuite, vous pouvez commencer le processus de sevrage en enveloppant votre bébé d’un draps. S’il continue à bien dormir pendant quelques nuits, vous pouvez arrêter complètement l’emmaillotage. S’il recommence à se réveiller au milieu de la nuit, recommencez à l’emmailloter et essayez à nouveau l’emmaillotage avec un draps dans un mois… et tous les mois par la suite jusqu’à ce que cela fonctionne.

Mais, si votre bébé commence à essayer de se retourner, vous devrez cesser d’emmailloter assez rapidement… comme le recommande l’AAP. Le problème est que le sevrage de l’emmaillotage est beaucoup plus difficile lorsque les bébés n’ont que quelques mois. À cet âge, ils ont encore souvent besoin de sensations dans l’utérus pour les aider à rester endormis et les empêcher de se réveiller fréquemment. C’est pourquoi, si vous devez arrêter d’emmailloter à 2 ou 3 mois, il est particulièrement important d’utiliser le bruit blanc comme signal de sommeil pour toutes les siestes et les nuits. Le bercement doux est un autre indice fantastique, mais attention, seules les balançoires qui s’inclinent à plat sont sûres pour votre précieux bébé.

Inspiration : happiestbaby